comprendre les termes

Focus sur le marché des consultants informatiques en SSII

infogerance

Le marché des consultants informatiques se porte bien, et cela en raison d’une démocratisation progressive du recours aux freelances dans le domaine des nouvelles technologies. Pour les entreprises, l’avantage est double : c’est l’occasion de s’offrir des compétences diverses et variées qui manquent en interne, tout en bénéficiant d’une expertise réellement indépendante. Focus sur ce marché qui ne connaît pas la crise.

Qui a besoin de son consultant informatique ?

Le recours aux consultants informatiques freelances concerne tous les types d’entreprises : petites et moyennes structures qui n’ont pas les moyens d’embaucher des ingénieurs informatiques à temps plein, grands groupes qui expriment des besoins numériques diversifiés… L’avantage ? Avoir accès à des spécialistes dotés de compétences précises dans un domaine pointu, sans avoir à s’engager à long terme.

Il est vrai que le statut de freelance n’est pas nouveau, mais l’arrivée sur le marché de prestataires jeunes, doués et particulièrement souples, capables de se déplacer un peu partout, y compris à l’étranger, contribue à la démocratisation du secteur. Aidés par les plateformes de recrutement dédiées au métier de consultant informatique, ces freelances sont devenus accessibles aisément et rapidement.

Quel que soit le besoin et le domaine – mise en place d’un réseau interne, édition de logiciels, bancassurance, intégration télécom, e-commerce, etc. –, une entreprise peut faire appel aux services d’un expert pour une durée déterminée à l’avance, sans avoir à embaucher. Et sans avoir besoin de mettre en place une équipe de techniciens aussi large que l’étendue des compétences nécessaire à la société.

Les atouts du freelance IT

Il faut dire que l’époque est propice : les évolutions numériques et la nécessité de la transformation digitale touchent de plein fouet les entreprises, de toutes tailles et dans tous les secteurs d’activité. Des besoins spécifiques se font jour, mais les investissements en la matière restent assujettis à une trésorerie parfois vacillante.

C’est dans ce contexte que le consultant informatique déploie ses multiples atouts :

  • Il apporte des compétences précises qui manquent en interne ;
  • Il fait bénéficier l’entreprise d’un regard extérieur ;
  • Constamment en formation pour rester en pointe dans son domaine, il a toujours un temps d’avance ;
  • Son coût dépend de la nature de la prestation et du niveau de compétence (plus de détails dans cet article), il est donc plus aisé à intégrer dans un budget ;
  • Il permet d’accompagner une montée en charge de l’activité dans l’entreprise, sous la forme d’un renfort bienvenu ;
  • Il compense un manque de visibilité à long terme tout en apportant une réponse pointue à une problématique spécifique.

Ainsi, le consultant informatique répond à des besoins ponctuels liés à l’évolution de l’environnement numérique. Une évolution qui donne une place toute particulière à l’architecture et à l’infrastructure, aux interfaces et au stockage virtuels (Cloud), au développement d’applications pour appareils mobiles, etc., autant de compétences qui ne nécessitent pas d’avoir une équipe dédiée in situ.

Consultant externe pour émulation en interne

La qualité de l’expertise n’est pas la seule raison de faire appel à un consultant informatique. Quand il intervient dans une entreprise pour les besoins d’une mission ponctuelle, le freelance apporte également un « plus » bénéfique qui découle du mélange entre son expérience et son indépendance.

Ainsi, il est en mesure de faire montre d’une certaine distance par rapport au problème, que les techniciens en interne ne peuvent pas nécessairement avoir. Son expérience, ses interventions sur d’autres sites et pour d’autres tâches, lui confèrent une expertise solide. En outre, l’arrivée d’un consultant informatique freelance dans une équipe peut favoriser l’émulation en interne : une manière, pour l’entreprise, de challenger ses propres équipes… et d’apporter du sang neuf.

Ces avantages nombreux expliquent pourquoi cette tendance dépasse le seul cadre des technologies de l’information et de la communication : le recours aux freelances est de plus en plus courant, et ce, dans tous les secteurs. Entre 2000 et 2013, on enregistre ainsi une hausse de 85 % du nombre de travailleurs indépendants en France, portant leur nombre à 700 000 (voir ici). Le statut de freelance est décidément un métier d’avenir.

Poster un commentaire